Futebol Tuga


 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arbitrage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mettre des arbitres internationaux pour des match de championnat ?
Pour
57%
 57% [ 4 ]
Contre
43%
 43% [ 3 ]
je m'en fous o/
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Rozelito
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 1842
Age : 25
Joueurs préférés : Javi Garcia, Saviola, Cardozo, Yebda, Ramires, David Luiz
Club(s) préféré(s) : BENFICA : DD
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: L'arbitrage.   Dim 16 Nov - 16:02:22

On en parle de plus en plus !

De mettre des arbitres internationaux pour les match de championnant, par exemple :

Mettre un artibre espagnol, français, Italien, anglais faire le match Benfica - Porto par exemple.
Ou le contraire mettre un arbitre Portugais, espagnol, faire le match PSG - Marseille.

Vous trouvez cette idée bonne ou pas ?!

Moi je vote pour =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SimãoZinho
Modo
Modo
avatar

Masculin Nombre de messages : 10331
Age : 26
Localisation : Tours
Joueurs préférés : Simão Sabrosa, Fabio Coentrão, Nuno Gomes, David Luiz
Club(s) préféré(s) : SLBenfica / VarzimSC
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 16 Nov - 16:06:41

Pareil je suis pour.

deja sa peut pas etre pire pour le championnat du portugal, les arbitres sont tres mauvais.

Et puis avec un arbitre etranger, on aura un arbitre neutre, alors qu'un portugais c'est obliger qu'il supporte un des 3 grands, et peut donc avantager son club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss'
VIP
VIP
avatar

Masculin Nombre de messages : 15682
Age : 30
Localisation : Orléans
Joueurs préférés : David Villa
Club(s) préféré(s) : FCPorto et VarzimSC
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 16 Nov - 16:15:56

Je pense ça changera pas grand chose.
Il suffit de voir la coupe du monde ou l'euro, les arbitrage etait encore plus nul que chez nous...
Il faudrait plutott eflechir a mettre un deuxieme arbitre de champs, ou des arbitre de surface ou la video...là il y aurais presque plus de probleme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 16 Nov - 18:43:24

bah si nos arbitre portugais vont arbitrer des matchs en an espagne par exemple ils vont se plaindre comme ici elephant

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SimãoZinho
Modo
Modo
avatar

Masculin Nombre de messages : 10331
Age : 26
Localisation : Tours
Joueurs préférés : Simão Sabrosa, Fabio Coentrão, Nuno Gomes, David Luiz
Club(s) préféré(s) : SLBenfica / VarzimSC
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 16 Nov - 19:00:59

Bé on s'en fou des espagnols elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gadoon
Modo
Modo
avatar

Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 22
Localisation : Essonne, 91
Joueurs préférés : David Luiz, Coentrão, Simão, Aimar, Cardozo, Javi Garcia
Club(s) préféré(s) : Benfica
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 10:35:38

Salvador quer árbitros estrangeiros nos jogos dos ‘grandes’

António Salvador propôs esta segunda-feira, em reunião com o presidente da Liga de Clubes, Hermínio Loureiro, o recurso a árbitros estrangeiros para dirigir os jogos de Benfica, FC Porto e Sporting, pois, segundo o líder do Sp. Braga, «é sempre com os três grandes que há polémica».

«Propusemos um convénio com Ligas estrangeiras, em que se admitia que os jogos com os três grandes não seriam dirigidos por árbitros portugueses», comunicou António Salvador, acompanhado pelo director desportivo do Sp. Braga, Carlos Freitas, à saída do encontro com Hermínio Loureiro.

Notando que «é sempre com os três grandes que há polémica», o máximo dirigente do clube ‘arsenalista’ considera que os árbitros portugueses «não estão preparados para entrar na Luz, Alvalade e no Dragão sem pressão, e serem isentos». «Na Luz, o que se passou foi mau de mais», acrescentou, em alusão à derrota com o Benfica (1-0) com golo irregular de David Luiz, num jogo em que os bracarenses reclamaram duas grandes penalidades.

António Salvador criticou ainda a ausência do presidente da Comissão de Arbitragem da Liga, Vítor Pereira, na reunião com Hermínio Loureiro. «Foi uma falta de respeito para com o Braga, porque somos um clube que nunca criou problemas. Nunca fui castigado, serei agora... mas com muito prazer», disse, concluindo com a certeza de que é «imperativo» que a Procuradoria Geral da República intervenha no futebol, «já que há muita gente a dormir à sombra da bananeira do ‘Apito Dourado’ e estas questões estão a entrar no esquecimento».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 14:56:48

sa depend si l'arbitre etranger connait PDC elephant

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portos 100
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 31
Localisation : 93390 Clichy sous bois
Joueurs préférés : Simao, R.Carvalho, Bosingwa
Club(s) préféré(s) : Benfica (Limianos, Darquense, Vianense)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 19:25:29

Totalement contre. Les arbitres des autres pays sont aussi pourri que les notres!!!!(en Coupe du monde, Ligue des champions il y a plein d'erreurs). La seul solution c'est que les arbitres deviennent professionnel et qu'ils se consacrent exclusivement a l'arbitrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portos 100
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 31
Localisation : 93390 Clichy sous bois
Joueurs préférés : Simao, R.Carvalho, Bosingwa
Club(s) préféré(s) : Benfica (Limianos, Darquense, Vianense)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 19:26:45

Truque de fou je suis d'accord avec toi Kriss!!! En fin pour la video je suis pas d'accord mais pour un 2ème arbitre oui!!! (surtout que le 4ème de fout rien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portos 100
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 619
Age : 31
Localisation : 93390 Clichy sous bois
Joueurs préférés : Simao, R.Carvalho, Bosingwa
Club(s) préféré(s) : Benfica (Limianos, Darquense, Vianense)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 19:32:29

Le president de Braga est vraiment stupide. Les erreurs d'arbitrages ils y en a dans tous les matchs, sauf que ce sont les 3 grand les plus médiatisé. Et surtout lorsque Benfica est avantager ta Sporting et Porto qui ral, lorsque Sporting est avantager t'a Benfica et Porto qui ral, lorsque Porto est avantager t'a benfica et sporting qui ral. Si Braga est avantager contre Rio ave toput le monde sans fou!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss'
VIP
VIP
avatar

Masculin Nombre de messages : 15682
Age : 30
Localisation : Orléans
Joueurs préférés : David Villa
Club(s) préféré(s) : FCPorto et VarzimSC
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 19:59:00

portos 100 a écrit:
Truque de fou je suis d'accord avec toi Kriss!!! En fin pour la video je suis pas d'accord mais pour un 2ème arbitre oui!!! (surtout que le 4ème de fout rien)

mais c'est deja enorme :d

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Mar 20 Jan - 20:10:05

moi je serais pas contre l'arbitrage video Rolling Eyes

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabio
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Trappes (Yvelines)
Club(s) préféré(s) : Boavista
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Ven 30 Jan - 22:20:54

Je serais contre tout simplement parce qu'on n'inhiberait le développement des arbitres Portugais au profit des arbitres étrangers et, bien que les arbitres de notre pays fassent parfois rire, il vaut mieux cela que de critiquer des arbitre étrangers. A la moindre erreur d'un arbitre étranger, on tombera sur ceux qui ont voulu l'intégration des étrangers dans notre football...
Pour la professionnalisation des arbitres, je ne suis pas vraiment d'accord, tout simplement parce qu'un arbitre arrête sa carrière à 45 ans à haut niveau et après il fait quoi? Il ne peut pas se permettre de se tourner les pouces comme un footballeur à succès, il doit continuer à gagner sa vie. De plus, les arbitres consacrent suffisamment de temps à l'arbitrage dans la semaine et leur demander de consacrer toutes leurs journées à la discipline ne serait pas forcément d'utilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lusitano
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 1481
Age : 27
Localisation : Cannes
Joueurs préférés : Deco ; Quaresma ; Miguel Veloso ; Bosingwa ; H. Postiga ; R. Meireles ; Lucho
Club(s) préféré(s) : FC Porto, Gil Vicente
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 1:43:16

Je suis pour et contre car tout les arbitrages d'europe sont pourri en ce moment beaucoup d'erreur ce qui est normal d'un côté mais beaucoup d'erreur peuvent être évité aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 11:45:37

lusitano a écrit:
Je suis pour et contre car tout les arbitrages d'europe sont pourri en ce moment beaucoup d'erreur ce qui est normal d'un côté mais beaucoup d'erreur peuvent être évité aussi

ouai pareil sauf que voila sa desavantage une equipe
a force c'est tres enervant

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lusitano
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 1481
Age : 27
Localisation : Cannes
Joueurs préférés : Deco ; Quaresma ; Miguel Veloso ; Bosingwa ; H. Postiga ; R. Meireles ; Lucho
Club(s) préféré(s) : FC Porto, Gil Vicente
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 12:11:59

Cris3 a écrit:
ouai pareil sauf que voila sa desavantage une equipe
a force c'est tres enervant

C'est vrai ca pénalise une équipe mais je vois pas d'autre solution pour arbitré, la video c'est une bonne idée mais un match pourrait duré 2h00, un arbitre dans la surface une idée possible mais ca changeré pas grand chose a par pour les penalti et encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 12:13:33

la video sa peut aller vite je pense
seulement pour valider des buts ou savoir si il y a peno
et la video sa va faire arreter les simulations Arrow

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lusitano
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 1481
Age : 27
Localisation : Cannes
Joueurs préférés : Deco ; Quaresma ; Miguel Veloso ; Bosingwa ; H. Postiga ; R. Meireles ; Lucho
Club(s) préféré(s) : FC Porto, Gil Vicente
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 12:24:34

La video changeré un peut le foot car même si il y a hors jeux les joueurs devront continuter l'action jusqu'au bout pour voir aprés si il y a réellement hor jeux. Et avec toute les simulations qu'il y a, mais bon ca peut marché
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabio
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Trappes (Yvelines)
Club(s) préféré(s) : Boavista
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 14:23:51

Voilà un article que j'ai écrit en la matière sur ma tentative de blog de foot (sans vouloir faire de pub pour faire de la pub, c'est juste que ça tombe pile dans le sujet)... J'ai du couper une bonne partie de l'article (qui traite de l'arbitrage à 5, du ballon à puce, du football amateur qui est déficitaire face au football pro, et des comissions de visionnage des matchs) parce que c'était trop long (j'avais pas le droit)...

L'arbitrage : débat d'actualité aux débouchés limités

A chaque match ses polémiques, à chaque match ses fautes d’arbitrage…
Les arbitres sont aujourd’hui, plus que dans d’autres temps, décriés par les amateurs de football et les médias. Aujourd’hui, plus qu’avant, un match peut être réduit à une seule faute d’arbitrage…
Et aujourd’hui, plus qu’avant, le problème de l’arbitrage prend de l’ampleur. Le débat, débuté il y a bien longtemps, n’a connu que quelques issues, en attendant une réforme importante en la matière.
Entre volonté de laisser le football entre les mains des Hommes ou des machines, les avis divergent sur la nécessité d’avoir recours aux nouvelles technologies…

Du plus simple amateur de football aux grands décisionnaires de ce sport, les avis sont partagés. Entre la frilosité de toucher à un système qui régit la discipline depuis des dizaines d’années et la volonté de moderniser cette dernière, la question de l’introduction des avancées technologiques se pose constamment mais la réponse tarde à se matérialiser en un changement réel sur les terrains.
Ce débat a été longtemps réduit à la question de la vidéo, avant que d’autres alternatives soient proposées telles que le ballon à puce, l’arbitrage à cinq…
Le fait incontestable, au milieu de toutes ces interrogations, est que la question de l’arbitrage s’impose comme la question actuelle dans le milieu du football. L’impatience grandit au fur et à mesure des injustices constatées dans tous les terrains du monde. Comme dit précédemment, on résume trop souvent aujourd’hui un match de quatre vingt dix minutes à un fait de jeu, à un instant t, une erreur du corps arbitral qui influe directement sur le résultat final. Un hors-jeu, une faute, une touche, un carton, tout est prétexte à contestation, même si les recours (les fameuses réserves techniques) ont un usage très limité.

Mais n’est-on pas en droit de se poser en préambule la question de l’influence du comportement des joueurs sur l’arbitrage d’aujourd’hui ?
Comment pourrait-on imaginer aujourd’hui un match auto-arbitré par les joueurs ? Cette situation, grotesque en apparence, était pourtant celle du début de la pratique du football, il y a plus d’un siècle de cela. Il n’était alors pas nécessaire de faire appel à des personnes neutres pour faire respecter les règles du jeu, puisque les joueurs eux-mêmes s’en occupaient. Sans doute que les notions de fair play et de jeu étaient plus à l’honneur en ces temps-ci…
De nos jours, à la moindre action (aussi peu importante puisse-t-elle être), une ribambelle de bras se lèvent pour influencer le corps arbitral. Les joueurs n’hésitent pas à désavouer l’évidence pour tenter de gagner injustement un penalty, un coup franc, un corner, une touche…
Alors peut-on en arriver à dire que l’évolution du comportement des joueurs influe sur les difficultés de l’arbitrage ? Nul doute qu’il est plus simple de décider « en adéquation » avec le fair play des acteurs qu’en devant trancher entre deux camps en apparence sûrs de leur bon droit. Le footballeur actuel ne se préoccupe plus de savoir si le coup de pied arrêté qu’il vient d’obtenir était justifié mais il se préoccupe simplement de savoir s’il l’a obtenu.
De ce fait, ne trouve-t-on pas là l’explication de l’augmentation des erreurs d’arbitrage alors que la formation des arbitres ne cesse de se perfectionner ?
Aujourd’hui, le football ne semble que se pervertir de jour en jour. Les masses d’argent qu’il véhicule n’y semblent pas étrangères. La culture de la gagne, avant celle du plaisir de jouer, a semble-t-il eu raison des notions que les éducateurs s’entêtent à transmettre aux plus jeunes. A un joueur à qui on promet des milliers d’euros en échange de titres, tous les vices sont bons pour tenter d’y arriver.
Comment ne pas être tenté de reproduire ce que font les professionnels ? Le mal du football semble avoir atteint les plus jeunes et ce qui se passe chez les pros ne fait que se répéter par analogisme chez les amateurs et dans les catégories d’âge les plus jeunes.
Certainement qu’il y a des dizaines d’années, l’idée de tomber volontairement dans la tentative de gagner un coup franc ou un penalty n’avait pas effleuré l’esprit des joueurs. Aujourd’hui, cette idée semble coutumière et à chaque match, on a droit à une ou deux ou alors à un florilège de simulations.
Il devient alors plus difficile pour un individu de juger les actions. En définitive, on peut être amené à dire que les joueurs, et l’évolution du football, semblent impliqués dans les difficultés de l’arbitrage.

Pourtant, il semble qu’aujourd’hui, on considère couramment que les arbitres sont plus mauvais qu’autrefois. De la simple discussion de bistrot jusqu’aux « grands » hommes de la discipline, on s’accorde sur ce fait, fautes d’arbitrages à l’appui… comme Michel Platini, président de l’UEFA : « Pour ce qui me concerne, ça fait dix ans que je pense, comme M. Cohen et d’autres, qu’il y a trop d’erreurs d’arbitrage ».
Notons la référence temporelle « il y a dix ans ». Cela veut-il dire que brusquement, les arbitres sont devenus plus mauvais. Cela semblerait aller à l’encontre des efforts faits dans la formation et le suivi des arbitres… car il n’est pas inutile de rappeler que les arbitres officiant à haut niveau sont rigoureusement suivis et notés sur chacune de leur prestation. Aucun fait de jeu n’échappe aux contrôleurs délégués à cette unique tâche. De même, au niveau des arbitres amateurs et jeunes, deux contrôles pratiques sont effectués par an ainsi qu’un contrôle théorique. Les résultats découlant de ces contrôles sont le support justifiant les promotions et rétrogradations des arbitres d’une division à l’autre.

Alors, avant de parler de nouveautés en terme d’arbitrages, ne devrait-on pas renforcer l’effort autour de l’éducation des jeunes footballeurs (aussi consensuel que cela puisse paraître) ? Au niveau professionnel, ne devrait-on pas être plus strict sur le comportement des joueurs ? Car le moindre geste non fair play est sujet à répétitions…

Une prise de recul par rapport à ces situations ne permettrait-elle pas de décider autrement et plus justement ? Autrement dit, l’utilisation d’un outil comme la vidéo ne serait-elle pas la meilleure manière de porter un regard plus réfléchi et plus juste sur une action ?

L’utilisation de la vidéo
D’après un sondage réalisé sur le forum de foot Soccer’s, 63% des amateurs de football semblent être pour l’utilisation de la vidéo dans les matchs. Pourtant, l’IFAB (International Football Association Board) ne semble pas encline à progresser dans ce sens. La vidéo a bien été l’une des premières idées dans l’optique d’améliorer l’arbitrage, il n’en est pas moins qu’elle n’a jamais été testée.
En effet, le problème se posait de savoir comment juger de manière juste une action ; ce qui semble parfois difficile voire impossible à trois arbitres en situation de jeu. Les arbitres sont aujourd’hui plus souvent critiqués dans leur performance (parfois même par des journalistes peu au courant des lois du jeu). Cependant, on fait souvent appel aux ralentis pour juger de la pertinence de la critique (aucun journaliste n’oserait juger de la performance d’un arbitre sans y jeter un coup d’œil). La solution serait alors toute trouvée : puisque le simple amateur de football semble apte à juger une action par l’utilisation de la vidéo, l’arbitre, avec ses années de formation et de pratique, ne commettrait plus d’erreur.
Pourtant, et comme dit précédemment, on est bien loin d’un test de l’utilisation de la vidéo en pratique ; comme peut en attester cet extrait de dépêche tirée du site du journal L’équipe de mars 2008, relatant les propos de Sepp Blatter, président de la FIFA : « Il faut que ce soient les arbitres qui continuent à prendre les décisions et non les machines ». Les moyens technologiques sont relégués au rang des idées abandonnées.
Pourtant, la volonté d’assainir le football est réelle et ce que le supporter, sans formation d’arbitrage au préalable, peut bien juger devant sa télé avec les ralentis, l’arbitre peut encore mieux le faire.
Pour l’ensemble des fléaux dans le football (jeux de mains dans les surfaces, simulations, gestes injurieux et/ou brutaux volontaires non vus par les arbitres), la vidéo semble apporter une réponse optimale…

Il ne semble pourtant pas idiot d’émettre plusieurs oppositions à l’utilisation de cet outil dans le football, au-delà de l’apparente incompatibilité avec les hauts décisionnaires.
- le rythme d’un match pourrait être complètement bouleversé par la vidéo. En effet, si l’on devait avoir recours à la vidéo à chaque fois que les joueurs semblent en désaccord avec l’arbitre, qu’en serait-il du spectacle offert aux spectateurs (d’autant plus que l’existence de la vidéo influencerait les joueurs à encore plus discuter les décisions arbitrales) ? Alors que le temps de jeu utile dans un match de foot ne dépasse pas l’heure, la vidéo ne ferait qu’aggraver ce problème. De plus, les joueurs seraient enclins à prendre un malin plaisir à demander la vidéo pour tout et n’importe quoi dans l’optique de gagner quelques secondes.Alors, on pourrait imaginer arrêter le temps à chaque utilisation de la vidéo (comme au rugby), mais le match de quatre vingt dix minutes durerait en réalité trois heures.Dans l’optique de ne pas dégrader le rythme du match et par conséquent la qualité de celui-ci, et par analogie avec le rugby, l’arbitre pourrait se conserver le droit de s’aider de la vidéo pour les actions importantes (comme dans la surface). Seulement, dans ce cas, il ne l’utiliserait pas pour des actions en apparence minimes telles qu’une touche, un coup franc lointain, un corner, qui peuvent au final avoir des conséquences lourdes (effet papillon qui a pu par exemple se vérifier lors du dernier OM – Nice avec une touche mal accordée aux Marseillais qui marqueront dans la foulée). Dans ce cas, la vidéo permettrait d’éviter des erreurs mais une infinité d’erreurs de manière très sélective (et peut-être par ce simple biais, une équipe pourrait se sentir lésée) au vu de toutes celles, en apparence peu graves, que peut commettre un arbitre pendant un match. Par exemple, un arbitre qui ne fera qu’une erreur dans un match sans conséquence se verra récompensé d’une bonne note, alors que celui qui fera la même seule erreur, mais en influant sur le résultat final, aura une moins bonne note.Une autre idée serait de désigner un arbitre vidéo (qui pourrait aussi être le quatrième arbitre aux fonctions bien limitées) qui pourrait voir en temps réel les ralentis d’actions litigieuses et informer l’arbitre central de la conduite à tenir. Mais alors on assisterait à des décisions en retard de plusieurs dizaines de secondes (le temps de passer le ralenti, de porter un jugement, et d’en avertir l’arbitre central). La question de la baisse rythme du jeu au profit de la justice se pose aussi dans ce cas.Enfin, l’idée qui semble la plus juste avec la vidéo serait de permettre aux équipes, par l’intermédiaire de leur capitaine, de réclamer un nombre limité de recours à l’arbitrage vidéo (par analogie avec le tennis). Dans cette optique, on aurait une gestion dépendante de l’équipe même et les actions à revoir ne seraient plus le choix de l’arbitre mais des joueurs. Ce serait aux joueurs de savoir s’ils voudraient « griller » un recours à la vidéo pour se voir accorder une touche ou le garder pour une action en apparence plus importante.Cette dernière idée pourrait représenter la meilleure concession possible entre la justice et la non moins importante question du rythme d’un match.
- L’observation d’une action à la vidéo, comme à vitesse réelle en situation de jeu, n’est qu’une question d’interprétation. De la même manière que deux arbitres adopteront deux décisions différentes pour un même type d’action en situation de jeu, deux arbitres peuvent être en désaccord pour une même action après avoir passé le ralenti en boucle. Pour exemple, le refus d’accorder un penalty de la part de M. Ivanov lors du match de coupe du monde France – Suisse en 2006, suite à une main de Patrick Müller, a été sujet à discussions. Et il fut étonnant de voir que deux anciens arbitres internationaux, aujourd’hui consultants à la télévision, ne tombèrent pas d’accord sur la décision à prendre. D’un côté Joël Quiniou donnait raison à l’arbitre tandis que de l’autre côté Alain Sars déjugeait M. Ivanov. Alors, en situation de match, le problème serait le même. On n’arrivera pas toujours à l’unanimité entre différents arbitres, que la vidéo soit présente ou non. Dans le cas des fautes de main, ne serait-il pas plus judicieux de réformer la règle (de la simplifier, car ce qui peut sembler être une faute aux yeux de tout le monde peut ne pas l’être aux yeux des lois du jeu).On peut ajouter que la vidéo peut se révéler trompeuse. On peut changer de décision selon l’angle de vue. Pour exemple, le penalty accordé à la Norvège en 1998 face au Brésil avait été sujet à polémique et dans un premier temps majoritairement contesté avant d’être majoritairement approuvé par un angle de vue qui permettait de voir autrement (là se trouve l’idée de l’arbitrage à cinq dont on parlera plus tard). Autrement dit, il pourrait être dangereux de ne se référer qu’à la vidéo.
- Le football n’est pas un sport qui se juge au millimètre. Ainsi, l’utilisation de la vidéo pourrait décider de faits de jeu avec une précision millimétrique, inhumaine. Au-delà de l’aspect philosophique de se demander si le football doit se déshumaniser de la sorte, on s’opposerait aux consignes données aux arbitres de donner l’avantage au jeu. Le principal exemple est le hors-jeu : la question est de savoir si on doit signaler un joueur qui est hors-jeu de vingt centimètres. Il semble impossible à l’œil humain de déterminer une si infime longueur à une distance plus ou moins grande (selon que l’action se situe plus ou moins de l’arbitre assistant) avec des joueurs qui croisent leur course (pendant que le défenseur tente de placer un joueur hors-jeu en remontant le terrain, l’attaquant file vers le but adverse). Cependant, les commentateurs n’hésitent pas à discréditer l’arbitre à coup de révélateurs millimétriques (et de surcroît mal placés sur Canal +).La seule question qui semble devoir se régler au millimètre est celle du ballon qui est sorti ou non des limites de terrain (avec pour nécessité ultime : celle d’être capable de déterminer si un ballon est rentré ou non dans le but). La vidéo aurait alors un usage primordial et analogue à celui de la vidéo en rugby qui n’a pour seul but que de valider ou refuser un essai.

Bien que l’on en discute encore, ce débat ne semble que devenir de plus en plus clos. La vidéo ne semble pas avoir sa place dans le football aux yeux de ceux qui décident de notre football.
Cependant, ces derniers ont proposé des moyens alternatifs pour remédier aux problèmes d’arbitrage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss'
VIP
VIP
avatar

Masculin Nombre de messages : 15682
Age : 30
Localisation : Orléans
Joueurs préférés : David Villa
Club(s) préféré(s) : FCPorto et VarzimSC
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 14:59:55

Tres interessant ton article, je suis assea d'accord avec tout ce que tu dius aut, et encore plus au sujet de la video c'est exactement ce que je pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RuaиiTø
Entraineur
Entraineur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3981
Age : 25
Localisation : Pierrefitte
Joueurs préférés : C.Ronaldo; Liedson ; Nani
Club(s) préféré(s) : Sporting ; GD Bragança ; Real Madrid
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Sam 31 Jan - 22:03:07

je te donne ma reponse dans 30 minute
le temps que je finissent de lire ton roman elephant

_________________


Gadoon a écrit:
le plus beau du forum et du monde c'est toi cris love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabio
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Trappes (Yvelines)
Club(s) préféré(s) : Boavista
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 1 Fév - 20:45:49

Tant qu'à faire, j'ajoute la suite de mon article...

Le ballon à puce
Cette idée a été émise il y a plusieurs années de cela et, contrairement à la vidéo, testée lors de la coupe du monde des clubs. Ainsi, ce système permet d’ôter tout doute quant à la question qui semble la plus importante dans le football : le ballon est-il ou non rentré ?
Aussitôt testé, aussitôt jugé, le ballon à puce a semblé ravir les instances d’après les dires de Günter Pfau, responsable Adidas à la FIFA : « Nous sommes très satisfaits. Aucun ballon n’a été endommagé, et tous les systèmes ont fonctionné sans encombre ».
Cependant, on n’a que très peu de nouvelles de cette idée qui semble être tombée aux oubliettes alors qu’elle répondait à de nombreuses injustices constatées à toute époque.
Ce ballon aurait certainement permis de déterminer à coup sûr si le ballon était entré en 1966 lors de la finale Angleterre – Allemagne, ou encore lors de la demi finale de Ligue des Champions Chelsea – Liverpool en 2005. Par ailleurs, les exemples de buts valables non validés ne sont pas tellement rares (Patrick Vieira face à la Corée du Sud en 2006 n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres).

L’arbitrage à cinq
Nous voilà entrés dans le vif de l’actualité avec cette idée qui a émergé bien après les deux précédentes mais qui semble être la plus encline à être testée lors de grandes compétitions et utilisée de manière définitive dans le football.
L’idée consiste à ajouter deux arbitres (on passerait alors à six arbitres pour être plus exact) qui se placeraient dans chacune des surfaces de réparation. L’apport essentiel, hormis celui d’apporter un nouvel avis sur une action litigieuse, est celui d’apporter un nouvel angle de vue. En effet, bien des fois un arbitre a justifié une décision par l’impossibilité de voir ce qu’il s’est réellement passé.
La principale différence vis-à-vis de l’arbitrage vidéo est qu’on ne touche alors pas au temps de jeu. De plus, on reste dans le cadre des limites humaines, confirmant ainsi la volonté des décideurs de garder le football « humain » : « C'est l'arbitre qui doit prendre la décision, pas une machine », explique Sepp Blater, président de la FIFA.
Les premiers tests à Chypre, lors de matchs internationaux de moins de 19 ans, ont été concluants, aux dires des observateurs et des arbitres qui ont officié avec ce nouveau système.
Cependant, on peut se tromper à cinq comme on peut se tromper à trois et certainement que la vidéo serait plus à même (malgré les quelques oppositions citées précédemment) d’éradiquer les problèmes que l’humain mais cette idée permet, sinon d’annuler, de diminuer les erreurs. L’un des principaux intéressés, qui a officié en arbitre central lors de ce tournoi, Tony Chapron a confirmé cette idée : « Notre système nous a donné un très bon contrôle sur la zone qui d'habitude nous échappe. Comme ça, on a un confort plus grand dans les décisions qu'on prend. Mais attention : cela ne veut pas dire que parce qu'on contrôle mieux, il n'y aura pas d'erreurs, mais elles se limiteront considérablement ».
Seulement, les tests ont été réalisés dans des conditions légèrement différentes de celles que l’on peut attendre dans les grandes compétitions internationales. Etre cinquième arbitre devant une tribune vide (voire pas de tribune) ou devant un kop de supporters ne revient pas exactement au même. En effet, et comme l’a avancé l’ancien arbitre Bruno Derrien, il ne paraît pas si évident de laisser un arbitre à quelques mètres de supporters parfois dangereux. A cela, on pourrait aussi répondre que les assistants (même s’il est très mobile) et le gardien de but sont constamment situés à faible distance des supporters sans que cela n’ait jamais embêté. Alors pourquoi devrait-on s’en inquiéter pour les hypothétiques arbitres auxiliaires supplémentaires ?

De plus, l’arbitrage à cinq permettra de réduire les fautes en ce qui concerne les surfaces de réparation. Mais il ne semble pas que les surfaces représentent le seul endroit où l’on constate des erreurs arbitrales. Aussi cruciales soient-elles, les erreurs dans ces fameuses zones de jeu sont loin d’être les seules à combattre. Et pourtant, l’objectif même de l’intégration de deux arbitres supplémentaires est celui-ci : assainir les surfaces. Que propose-t-on pour les hors-jeu par exemple ?

Enfin, ce perfectionnement de l’arbitrage qui semble être celui approuvé par les instances du foot implique des difficultés d’organisation non négligeables. En effet, l’emploi de cinq arbitres dans un match implique de couvrir moins de matchs en terme d’arbitres officiels mais de couvrir mieux d’autres matchs. Autrement dit, si on emploie deux arbitres de plus dans un match, ces deux arbitres ne pourront officier dans un autre. Ainsi, on aurait un système de coulissement des arbitres (qui monteront de division) qui se ferait aux dépens des divisions inférieures. On en arrive au fossé qui semble se creuser de plus en plus entre football amateur et football professionnel.

L’amélioration du football professionnel aux dépens du football amateur

Bien qu’on ne constate pas autant d’intéressés dans le football amateur que dans le football professionnel, pour des questions évidentes de médiatisation, on ne peut laisser ces passionnés du foot de côté… d’autant plus que ce qui concerne le football amateur concerne généralement aussi le football de jeunes, vivier des futurs professionnels de demain.
Il est édifiant mais tout du moins logique de constater le contraste existant entre un match de district et un match de première division professionnelle
- un seul arbitre officiel voire pas pour un match de district alors qu’un match professionnel mobilise plus d’une dizaine d’officiels dont quatre arbitres
- l’utilisation de systèmes de communication technologiques chez les professionnels inexistants chez les amateurs
- un ou plusieurs délégués s’occupant de ce qui passe autour du terrain chez les professionnels, alors que cette tâche incombe au seul arbitre officiel en district
- les actions litigieuses ayant échappé à l’arbitre sont décryptées au niveau professionnel après match alors qu’il est impossible de le faire en amateur

Et si l’une des principales avancées énoncées ci-dessus faisait son entrée dans le football, bien évidemment qu’elle ne bénéficierait pas (voire au contraire) au football amateur. Que ce soit le ballon à puce ou la vidéo, ces outils ne seraient mis à disposition qu’aux divisions supérieures du football.
De même, l’arbitrage à cinq favoriserait uniquement les divisions supérieures et joueraient même en la défaveur du football amateur. Car, comme expliqué précédemment, un arbitre mobilisé pour un match à cinq arbitres (et qui ne le serait pas normalement pour un match à trois) n’est pas disponible pour un match qu’il aurait arbitré avec les dispositions actuelles. Autrement dit, s’il faut augmenter de deux le nombre d’arbitres à chaque match, on se retrouverait avec des arbitres tous promus de division et des divisions inférieures fatalement moins servies en arbitres officiels. Les matchs de district seraient alors arbitrés par des dirigeants. Ce qui représenterait une avancée pour le football professionnel représenterait alors un recul pour le football amateur…

Les décisions après match : une solution pour faciliter l’arbitrage ?

Depuis peu, une nouvelle commission s’occupe du re-visionnage des matchs professionnels en France : la Task Force. Composée d’anciens joueurs, dirigeants et arbitres, elle permet de juger des actions a posteriori mal ou pas jugées par l’arbitre. Ainsi, rien de ce qui se fait sur le terrain ne peut passer inaperçu aux yeux de cette commission. Et finalement, n’est-ce pas là un moyen d’éradiquer certains problèmes récalcitrants dans le football d’aujourd’hui ?
En effet, jusqu’à maintenant, on a beaucoup plus constaté qu’agi en matière de simulations par exemple. Pourquoi ne pas sanctionner a posteriori des joueurs qui auraient abusé l’arbitre de matchs de suspension ? N’aurait-ce pas un effet dissuasif et ne permettrait-ce donc pas par conséquence de diminuer ces gestes d’anti-jeu qui pullulent sur les terrains de football ?
Un joueur qui se verrait « récompenser » d’un match de suspension éviterait certainement de réitérer une simulation. Ainsi, Fabrice Fiorèse avait été sanctionné de deux matchs de suspension après un penalty grossièrement obtenu aux dépens des Girondins de Bordeaux. Mais, cette décision a été bien isolée alors que les simulations se répètent à chaque match…
De même, pourquoi être si frileux à l’idée de déjuger un arbitre ? Alors qu’outre Manche, de nombreux rouges deviennent jaunes et vice-versa, en France, on n’ose pas toucher aux décisions de l’arbitre… pourtant ne serait-ce pas plus judicieux pour permettre « d’éduquer » les joueurs ? Un joueur coupable d’une faute brutale et qui ne se verrait recevoir qu’un jaune ne pourrait-il pas recevoir un rouge suite à une décision de la Task Force ?
Les limites de cet arbitrage a posteriori seraient de ne pas pouvoir influer directement sur le score d’un match et donc de ne pas réparer l’injustice au moment du match mais simplement de sanctionner un joueur et par conséquent partiellement l’équipe pour le ou les matchs suivants…
Mais, à long terme, ne peut-on pas y voir un excellent outil de dissuasion et d’éducation des joueurs ?
Toujours est-il que ce système est limité à certaines actions de jeu et ne peut rien en ce qui concerne d’autres faits de jeu comme les hors-jeu…

Les 6 solutions de soyons-foot

1) Tester, « grandeur nature » l’arbitrage à cinq sur des matchs professionnels pour pouvoir en tirer des conclusions définitives et décider d’une application généralisée ou non, tout en décidant d’une application avec parcimonie dans les divisions inférieures ou en favorisant la possibilité d’enchaîner dans la même journée un match en tant qu’arbitre principal avec un match en tant que cinquième arbitre (à la dépense physique très limitée) pour éviter d’handicaper le football amateur
2) Permettre aux équipes de disposer d’un nombre très limité de recours à la vidéo par l’intermédiaire de leurs capitaines, utilisables à l’arrêt de jeu suivant l’action litigieuse pour ne pas perturber l’action en cours (tout en demandant aux équipes qui voudraient disposer de ce recours de botter le ballon en touche si elles en gagnent la possession)
3) Avoir systématiquement recours à la vidéo pour les litiges concernant un ballon qui semble ou non être rentré dans le but, à l’arrêt de jeu suivant l’action ou alors sur décision de l’arbitre et reprise du jeu par une balle à terre
4) Renforcer la sensibilisation des arbitres au « laisser-jouer » sur des hors-jeu qui ne se jouent qu’à quelques centimètres de manière à favoriser le jeu et à le rendre plus humain
5) Réformer certaines lois du jeu telles que les fautes de main pour permettre de simplifier l’interprétation des actions litigieuses aux arbitres (en effet, plusieurs règles inutiles et complètement grotesques sont plus explicites et plus facilement applicables que celle qui fait souvent scandale)
6) Sanctionner plus durement les actes de simulations, gestes injurieux et/ou violents a posteriori
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lusitano
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 1481
Age : 27
Localisation : Cannes
Joueurs préférés : Deco ; Quaresma ; Miguel Veloso ; Bosingwa ; H. Postiga ; R. Meireles ; Lucho
Club(s) préféré(s) : FC Porto, Gil Vicente
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 1 Fév - 20:51:14

Moi je dis qu'il faut qu'on reste comme on est car on trouvera toujour des escuses de toutes maniéres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kriss'
VIP
VIP
avatar

Masculin Nombre de messages : 15682
Age : 30
Localisation : Orléans
Joueurs préférés : David Villa
Club(s) préféré(s) : FCPorto et VarzimSC
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 1 Fév - 20:57:07

Les 5 arbitres c'est la solutions a absolument tester, ça limiterait les erreurs dans la surfaces (penalty, hors jeu), et je pense que ça va pas tarder a se faire.

Le ballon a puce par contre, ça serait seulement pour les grand match(equipe de L1 voir L2) et donc le football semi amateur ou amateur aura toujours des problemes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabio
Entraineur -18
Entraineur -18
avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Trappes (Yvelines)
Club(s) préféré(s) : Boavista
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: L'arbitrage.   Dim 1 Fév - 21:26:17

Mais non justement, l'arbitrage à 5, ça ne règlera rien pour les hors-jeux...
Le cinquième arbitre n'a pas le droit de se placer devant le gardien de but, donc en aucun cas, il ne sera apte à aider l'assistant à juger d'un hors-jeu ou non...
C'est une des limites de cette idée selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arbitrage.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arbitrage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les décisions du comité après un arbitrage LCA
» L'arbitrage
» Info club arbitrage
» La vidéo et l'arbitrage
» Evolution de l'arbitrage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Futebol Tuga :: LIGA Sagres :: Général-
Sauter vers: